~ Thème : Sing me a song of storms (Eté 2017) ~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Recensement 2017] Recensement terminé <3 merci à tous

Partagez | 
 

 Anya. "Ma vie dans une boîte a musique."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Anya. "Ma vie dans une boîte a musique."   Lun 24 Sep - 7:11

~ Présentation d'Anya ~

~ Prénom : Je m'appelle Anya
~ Age : Mh...dans les...16 ans? Je ne sais plus...trop.
~ Sexe : Je suis une fille.
~ Race : Une...assimilée.
~ Cutie Mark : Je n'en ais pas, je n'en ais jamais eût, et jamais je ne voudrais en avoir.
~ Talent : Pas de talent...poney parlant.
~ Métier : Agente de seconde classe
~ Lieux de résidence : La Ruche de Chrysalis
~ Breed (Race des parents) : Deux poneys terrestres.
~ Physique (Minimum 3 lignes) : Me décrire...bien. Ma robe est de couleur noire, comme les changelings. Je suis...un peu petite pour la moyenne on va dire. A part cela, j'ai des trous comme tout les changelings, pas de problèmes. Dû a mon statut d'assimilée, j'ai une crinière bleu foncée, que Naymfis m'a aidé a attacher la première fois, en queue de cheval, une mèche tombe sur mon oeil gauche. Le dit oeil gauche est caché par un bandage qui me passe par derrière l'oreille gauche...pour caché mon absence d'oeil...de tout. Pour mon oeil droit, j'ai un regard ambré...il est impassible...enfin je crois.Ma queue est de couleur bleu foncée, elle aussi, elle me tombe juste a l'arrière des genoux. Vous l'aurez remarqué, c'est une de mes caractéristiques spéciales : J'ai deux rangées de 3 pics qui me sortent légèrement du dos...je les utilisent pour combattre. Egalement, j'ai la possibilité de me fondre dans l'environnement...grâce a une manipulation de Naymfis.

~ Caractère (Minimum 3 lignes) : Que dire sur moi...je suis d'un caractère mélancolique, souvent. Je suis cependant déterminée a servir ma ruche, comme tous les autres. Mais sortons du contexte de la ruche...je suis silencieuse. Je ne parle a personne, car s'ouvrir aux autres signifie souffrir...et j'ai déjà assez souffert. Je n'aime personne, je ne fais confiance a personne. Je suis cependant une bombe a retardement, énervez moi trop longtemps et vous en verrez les conséquences. Aussi, je ne supporte pas qu'on critique la ruche de Chrysalis...c'est vous qui avez tord, dans l'histoire. J'oubliais, je veux paraître dure, froide...tout ce que vous voulez...mais...surtout ne le dîtes pas a la ruche...je suis fragile, triste et seule...oui, je ne suis pas ce que je veux montrer...au fond de moi bat encore mon coeur...mais mon coeur brisé, je ne reviendrais pas sur mes choix.

~ Histoire (Minimum 4 lignes) :

Des fragments...j'ai crû qu'il ne resterait que de la poussière...mais j'ais eût tord...a la place du vide, je me souviens de tout...d'absolument tout...alors que j'aurais voulût tout effacer.

C'était il y a très longtemps...que dire. Je suis né a Manehattan, dans une famille modeste...mais, j'avais un problème, un problème qui allait me suivre durant toute ma vie...et m'amener a ce que je suis aujourd'hui. Je suis né...avec un oeil. Ne me demandez pas pourquoi, je suis né avec un orbite vide, vide d'iris, vide de vie...vide. Et quand je dis vide...c'est bel et bien vide...un orbite vide. Autant vous dire que les médecins ont eût d'abord peur avant de comprendre ce qui m'étais arrivé...mais ils n'ont jamais trouvé.

Bref...j'ai eût un début de vie...sympathique, on va dire. Ma famille m'aimais comme j'étais malgré mon "handicap". Je portais un bandeau sur l'oeil...ce qui me donnait un coté "pirate". Tout allait bien,en fait, quand on y pense. J'avais tout pour être heureuse...mais j'étais une licorne, et il fallait bien que j'aille a l'école...c'est là que je compris vraiment que j'étais spéciale...dans le mauvais sens.

Vous savez ce que l'on ressent quand tous les autres enfants s'écartent de vous, ou fuient devant vous? De l'incompréhension...d'abord. Des questions, à se demander pourquoi ils réagissaient comme ça, pourquoi ils chuchotaient en vous regardant, pourquoi personne ne venait vous voir...jusqu'au moment ou vous trouvez ce qui cloche chez vous...dans une flaque d'eau. A vous regarder, contemplé votre "problème"...l'injustice...et encore des questions, à se demander pourquoi sur vous? Pourquoi les autres ne vous comprennent-ils pas, pourquoi n'essayent t-ils pas de vous connaître?

Ma première journée de cours...je m'en souviendrais toute ma vie. Je suis rentré tête basse, sans rien dire, et je suis montée dans ma chambre, pour y pleurer toute la soirée...moi qui pensait me faire ce qu'on appelait "Amis"...l'amitié...jamais...le soir même, j'écoutais ma boîte a musique...


Spoiler:
 
Ma mère me l'avait offert a Noël...elle s'était trompée de boîte, et elle n'arrêtait pas de répéter que cette musique était triste. Moi je la trouvais belle...elle me ressemblait...enfin, je commençais a lui ressembler, d'une certaine façon...je ne savais pas que cette boite a musique allait être la seule chose qui allait me rester...de ma vie passée...et je ne savais pas que sa musique serait tout mon passé, enfermée dans une seule mélodie, une mélodie de pluie, une mélodie de tristesse...

Les années passèrent...toujours seule, je travaillais pourtant bien en classe. Les professeurs ne me témoignaient que de la neutralité...les élèves, eux, m'évitaient encore. Mais bientôt, le temps de la peur et de la curiosité fût finit...pour laisser place a l'âge bête, a l'âge où tout peux changer pour vous...d'un seul coup. C'est ce qui s'est passé, alors que, peu a peu, les autres me raillaient et se moquaient de moi... "N'a qu'un oeil!"...c'était le surnom qu'ils m'avaient trouvé...et petit a petit, années après années, les railleries se faisaient plus forte, plus méchantes...mes parents m'avaient toujours éduqué dans la gentillesse, donc je ne répondais pas...je sortais souvent ma boîte a musique pour l'écouter...elle me permettait de tenir. J'étais d'un milieu modeste...et bien éduquée. Et tous ceux qui me raillaient...des gosses de riches. Tous des gosses de riche, capricieux, pouvant tout se permettre.Il fallait bien qu'un jour...

Je me rappelle de ce jour parfaitement...de ce cauchemar éveillé. Nous étions partis près des montagnes, plus loin de la ville. C'était une expédition pour l'école, et j'étais partis avec tout le nécessaire...et ma boite a musique, bien sûr. Tout ce passait bien...bon...je dormais seule dans ma tente...avec mon bandage sur l'oeil...car oui, je ne pouvais plus supporter ce bandeau d'enfant...et cela ne faisait que rire les autres. Alors j'avais décidé de me cacher...cet oeil.

Un jour de cette expédition, nous sommes partis voir un grand torrent qui s'écoulait a travers le bord de la montagne...je me souviens de chaque détails...chaque détails...c'était celui que je détestais le plus, qui s'étais approché de moi, en disant l'une de ces blagues sur mon oeil. Ce moment où la colère monte en vous...mais vous savez que vous ne devez pas lâcher, ce serait être méchant...et la méchanceté n'est pas bonne, même avec le plus parfait des imbéciles...et il a continué, alors que le professeur expliquait au reste de la classe. Il tournait autour de moi...puis il m'a poussé par terre, en enlevant mon bandage...histoire que tout le monde puisse voir en quoi j'étais différente...je pleurais...cela commença par des questions...encore. De l'incompréhension. Puis la colère...une colère qui était retenue depuis longtemps. Je me suis relevé et je l'ai regardé...il riait en pointant mon regard du sabot. Moi, je le regardais dans les yeux...son regard...c'était un regard malsain, un regard où germait le plaisir de voir souffrir les autres...de voir a quel point il pouvait briser des coeurs...je n'ai pas pût me retenir. Il lâcha une autre remarque, disant qu'avec un seul oeil, je ne pouvais pas être crédible a jouer la méchante...je n'en pouvais plus.

Je me souviens de sa tête, de son regard effrayé quand je le fis basculer dans le gouffre...vers le torrent.Et les autres qui ont crié de peur...et moi...je sentais bien que mon regard était aussi froid que la glace...aussi malsain que le siens...la phrase que j'ai prononcé alors me glacerait d'effroi, le soir même...

"Tout ce que tu mérite, c'est la mort."

Le professeur, qui était un pégase. Avait plongé pour le rattraper...et malheureusement...il réussit a le rattraper, juste a temps...juste avant que son corps ne se désarticule sur les pierres du torrent...quand le professeur, le remonta, il était mort de peur, il était passé d'une couleur marron, a une couleur blanche et ses yeux bougeaient en tout sens, en une danse amusante...je me suis mise a sourire...a sourire d'une terrible façon...puis je me rendis compte de ce que je venais de faire. Et mon sourire s'effaça aussitôt...mes camarades de classes me regardaient, effrayés, et mon professeur, quand a lui, avait un regard en même temps de colère, et de peur...

Je suis retourné au camp en courant...quand j'y repense...j'aurais dû fuir, directement, partir, en laissant tout derrière moi...mais j'étais trop attachée a ma famille...a l'époque. Je me suis allongé dans ma tente, avec ma boite a musique et je l'écoutais, et je l'écoutais...et plus je l'écoutais, plus je me retrouvais dans cette musique, plus je pensais qu'elle était moi...et je pleurais...je pleurais a cause des autres, je pleurais car j'avais peur de moi même, je pleurais car j'étais perdues...mes dernières larmes d'innocence...perdues par des poneys qui avaient brisés ma vie.

L'expédition est rentrée a Manehattan...et je suis rentré chez moi...collée de deux garde et d'un professeur. Je suis rentré en me jetant au cou de ma mère...j'étais si contente de retrouver la maison...et puis les deux gardes sont rentrés avec le professeur...et ils ont expliqués. Mes parents n'en croyaient pas un mot, et pourtant...ils me regardaient bizarrement...je ne sais toujours pas si c'était de la tristesse...ou bien...de la colère. Je ne sais plus. J'ai protesté, les larmes me montaient aux yeux, et j'expliquais mon acte. Je pensais qu'en disant tout ce que j'avais sur le coeur, ils comprendraient, et iraient punir la bonne personne! Qu'est-ce que j'ai pût être naïve...la seule réponse que j'ai eût, c'étaient des regards d'animosités venant des gardes et des professeurs...et de l’incompréhension, de la part de mes parents.

J'ai été envoyé dans ma chambre...enfermée. Je ne devais pas en sortir avant qu'on sache quoi faire...on m'avait dit que mon acte était dangereux...que j'étais dangereuse...et je les entendais parler, a chercher qu'est-ce qu'ils devaient faire, ce qu'ils devaient faire de moi. Je ne pouvais m'empêcher de pleurer sur mon lit...je ne comprenais pas, je leur avais expliqué et ils ne comprenaient toujours pas! Cela n'avait rien changé! Et mes parents...je pensais que mes parents me protégeraient...étais-je une "Ratée" pour eux?! Est-ce qu'ils auraient préférés ne jamais m'avoir?! J'ai regardé ma boite a musique...et je l'ai écoutée...encore une fois. Et je savais...je savais ce que je devais faire. Quand mes parents entrèrent dans ma chambre, j'étais déjà loin, loin de cette ville, loin de mes parents, loin de l'école, loin des poneys...loin de tout, sous la pluie.

Je ne sais pas pendant combien de temps j'ai marché...je sais juste que je me suis retrouvé dans une forêt...seule...et je me suis mise contre un arbre...je m'étais enfuie, et maintenant? Qu'est-ce que je devais faire...? C'est là qu'une voix sortie de nulle part m'appela...et une changeling sortit des buissons de la forêt. J'avais déjà vu des changelings dans des livres, mais je ne savais pas qu'il pouvait en exister d'aussi beaux...elle me raconta qu'elle avait vu tout ce qui s'était passé au campement, lors de l'expédition...et elle disait qu'elle me
comprenait, qu'elle savait que c'était les autres et pas moi...enfin quelqu'un qui me comprenait. Je me suis mise a pleurer...encore...par bonheur, de trouver
quelqu'un qui me comprenait...la changeling s'approcha...et me serra entre ses sabots...elle devait être un peu plus vielle que moi...mais elle me réconforta...

Elle me dit qu'elle s'appelait Cayrine...qu'elle était une changeling de la ruche de Chrysalis. Elle m'expliqua un peu le fonctionnement de la ruche, a quel point les changelings étaient liés entre eux...pas de disputes, mais pas de bonheur fou non plus. Servir la reine...pour pouvoir faire avancer la ruche. Une harmonie...là où tout le monde est comme tout le monde, et où ceux qui sont différents ont toujours une place...toujours...

Nous étions arrivés dans la ruche, j'avais pût admiré la gigantesque création des changelings. J'avais suivis Cayrine dans la ruche, et elle m'amenait maintenant a une autre princesse, Naymfis...nous sommes arrivés devant une autre changeling...aussi belle que Cayrine, avec des lunettes sur le nez. Elle était entrain de donnés des instructions a d'autres changelings...qui semblaient tous avoir un problème. Mais je n'étais pas destinée à ça.

"Naymfis, je t'amène une amie...elle souhaiterait être assimilée"

"...C'est une blague?"

Je me suis approchée de Naymfis, puis je l'ai regardé de mon seul oeil valide, avec toute la volonté et la détermination que j'avais...je pouvais effacer mon passé, l'oublier, pouvoir être quelqu'un d'autre, et avoir ma place...avoir ma place...même si cela devait être en tant que "Recyclée"...

"Assimilez moi..."

Voilà...j'ai finit par me réveiller, changer...mais heureuse d'être un changeling.Mais il me restait mon passé...je l'avais toujours, mon horrible passé, que je pensais pouvoir oublié...

Je suis devenue une agente, j'ai prouvé ma place dans la ruche...et je la sert dans l'ombre. Avec ma transformation, je n'ai pas non plus gagné mon oeil gauche...je resterais comme je suis. Mais au moins, on ne me jugeait pas pour ça, mais pour les résultats...pour ce que j'apportais a la ruche.

Secrètement, le soir d'après mon réveil. Je retournais sous l'arbre où j'avais laissé ma boîte a musique...elle était toujours là...dans le tronc...bien a l'abri...et je l'écoutais...une fois encore. Et j'étais cette musique. Elle avait traversée toute mon enfance jusqu'à maintenant...elle représentait mon passé...et je voulais pouvoir l'entendre, pouvoir me rappeler toute ma souffrance, pouvoir me rappeler pour quoi je me bat...et je me battais contre les poneys...a présent...j'étais Anya, l'Agente de seconde classe...et je comptais bien faire souffrir ceux qui m'avaient fait du mal...comme ils m'avaient fait souffrir.


~ Famille : Ma famille...de l'histoire ancienne, que je voudrais oublié...mais je ne peux pas. Je n'ai pas envie de parler d'eux, je n'ais pas envie de me rappeler de ça.

~ Toi, derrière ton écran ! ~

~ Prénom : Erwan
~ Age [Facultatif] : 14 Printemps
~ PUF : You decide!
~ Comment trouvez-vous FoE ? Parfait, comme toujours.
~ Comment avez-vous trouvé ce forum ? Par la magie de Surtouf. Non, vraiment, pour la première fois, c'était sur EC.
~ Des suggestions pour l'améliorer ? Pas pour le moment, mais avec mon esprit tordu... Wink
~ Possédez-vous d'autre(s) compte(s) sur le forum ? Wolf Fang, "Traqueur", Spirit Ark, Fire Blow
~ Code : Il ne s'est pas enfuit mais il est validé. Honest


Dernière édition par Anya. le Lun 24 Sep - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Anya. "Ma vie dans une boîte a musique."   Lun 24 Sep - 18:12

1-L'histoire est juste magnifique,j 'ai pleuré Rarity Crying or Ver:
2-Merci de m'avoir fait souvenir de cette série : "Elfen Lied"
3-j'ai pas de numéro 3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Anya. "Ma vie dans une boîte a musique."   Lun 24 Sep - 18:59

Fiche, terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Anya. "Ma vie dans une boîte a musique."   Mar 25 Sep - 16:27

*baaaaaaaave.*
Slurp désoler, je suis juste sous le charme de cette histoire! Elle est triste, mais sublime! Je ne peut pas faire autrement que tu validée!

par contre d'un la race c'est Licorne, être assimilé n'est pas une race.
de deux il te faut un avatar!^^

*Tend un panier de victuailles.*
Si cela t’intéresse encore!^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Anya. "Ma vie dans une boîte a musique."   Mar 25 Sep - 17:36

ARRG on a deja eu dut mal a trouver un avatar pour traqueur(quoi que j'ai pas eu ce probleme a le faire ^^").Va t'il lancer le defi de lui trouver un avatar pour ce perso?(y en a marre des persos sans visage lol)
Revenir en haut Aller en bas

I AM Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Anya. "Ma vie dans une boîte a musique."   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anya. "Ma vie dans une boîte a musique."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 100 $ pour un shériff - True Grit-1969
» [Musical] Sister Act (2009) - Londres, New York et Paris
» [SITE] Les Walt Disney en chansons.
» Musique htc hd2
» Lecteur de musique avec Jaquettes en single et non en album

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Friendship of Equestria  :: Avant de commencer... :: Présentations oubliées / dépassées-