~ Thème : Sing me a song of storms (Eté 2017) ~
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Recensement 2017] Recensement terminé <3 merci à tous

Partagez | 
 

 Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Jeu 12 Sep - 21:10


Adrix Viyers
Âge : 22 ans environ
Sexe : Femelle... techniquement
Race : Changeling
Cutie Mark : Sous forme Pégase, une couronne de lauriers en général
Talent : De part son statut un peu particulier au sein de son espèce, Adrix possède un talent de transformation un peu plus poussé que la plupart de ses congénères en cela qu'il est capable de changer efficacement son sexe et de devenir biologiquement un mâle à loisir. Après plusieurs essais, elle est aussi capable de créer sa propre apparence, plutôt que de copier celle d'un individu tiers.
Métier : Intermittent du spectacle, ou juste artiste de rue selon les périodes. Techniquement "Princesse" de la Ruche... enfin, pas vraiment.
Lieux de résidence : SDF
Breed (race des parents) : Changeling, sauf si Maman nous cache des choses

Caractère
( en 6 lignes minimum )

Certaines races sont plus propices à l'extravagance que d'autres. Ainsi, si on s'accorde à dire qu'on croise de tous les caractères au sein des Pégases, force est de constater que la plupart des Changelings ne sont qu'une masse informe de drones serviles sans plus d'indépendance et d'identité qu'une fourmi esclave. Pourtant, on peut dire qu'Adrix se fait un devoir de contredire ses origines en matière de psyché.
Teigneuse, colérique, rancunière, égoïste.... les mots pour qualifier cet insecte parasite ne manquent pas, et la plupart ne sont pas des plus glorieux. Il faut dire que la fausse princesse n'a point eut une existence facile.... Condamnée dés sa naissance par les expériences dont son cocon avait été l'objet, elle a passé sa vie sans jamais goûter au lien avec l'esprit de la ruche, et en a subit les amères conséquences. Pourchassée à cause de son seul crime d'exister, elle s'est retrouvée forcée de tromper non seulement les poneys ordinaires mais aussi les siens pour subsister. Ce quotidien façonné par le mensonge et les faux semblants lui ont forgés un caractère en acier trempé et un cynisme à toute épreuve. Une carapace négative nécessaire pour protéger son identité naissante de la pression écrasante qui pesait sur ses frêles épaules. Sarcastique comme pas deux et dotée d'un sens de l'humour aussi poussif que tranchant, Adrix a développé cette capacité d'encaisser tous les déboires que le destin se complaît à lui envoyer à la figure. Qu'est-ce qui peut bien empirer de toute façon ? Elle n'est plus à ça près.

La première chose à savoir avec notre Changeling c'est qu'elle est en colère contre beaucoup de choses. La ruche pour l'avoir jeté comme une vieille chaussette, bien entendu, mais aussi sa propre nature. Être obligée de se repaître des émotions positives d'autrui est un fardeau qui l'écœure, sans parler de l'insupportable pensée d'être de la même trempe que ses bourreaux originels. Mais ce qui lui pèse le plus c'est de devoir mentir. Tout le temps, sans arrêt et à tout le monde, et ce simplement pour espérer rester en vie. Et chaque jour est marquée par cette peur de se laisser ensevelir sous ses instincts primaires et de se changer en monstre assoiffé et cupide. Elle a parfaitement conscience de ses mauvais côtés, de ses démons intérieurs nés d'un passé difficile, et la crainte de les voir prendre le dessus est comme une épée de Damoclès perpétuelle au dessus de sa tête. Elle danse fébrilement sur la frontière du Bien et du Mal et s'avère une très bonne candidate potentielle pour les deux camps, la moindre petite poussée dans un sens pourrait faire basculer son éthique pour le pire.
Elle n'a sa place nulle part et reste persuadée qu'elle n'y est pour rien. Elle qui avait été choisie pour devenir une grande s'était retrouvée le museau dans la boue sans répits. Pire encore, ce mépris pour son héritage rentre en conflit permanent avec sa fierté exacerbée d'être elle même, les deux sentiments opposés se mêlant pour donner naissance à un égo aussi boursoufflé que tristement instable. Adrix peut revêtir un insupportable masque d'arrogance des jours durant tout en détestant tout ce qu'elle est et dit.

Aussi, contrairement à la quasi totalité de ses semblables, la blondinette est une forte tête avec la langue bien pendue et un sens de la repartie qui n'aurait rien à envier aux pires politiciens. Manipulatrice, elle use de sa verve comme d'une arme plus aiguisée que ne l'est sa corne. Elle la ramène sans arrêt, aime plaisanter et provoquer son entourage à grand renforts de vannes d'un goût parfois douteux. Si cela ne compromet pas son rôle, elle n'hésite jamais à dire le fond de sa pensée, et ce sans grand intérêt pour tout ce qui concerne la hiérarchie ou le respect des règles. C'est un esprit libre qui déteste être restreint ou contrôlé par autre chose que sa seule volonté. Elle est aussi attachée au respect de sa liberté que peu intéressée par celle des autres. C'est que ça aide à survivre vous voyez... ça et l'entêtement. Adrix n'est en effet pas têtue... elle est ridiculeusement obstinée. Une fois un objectif en tête, elle ne lâche pas l'affaire avant d'avoir obtenue satisfaction et s'accroche à son but avec autant de ténacité qu'un chien sur son os à moelle. D'après elle, elle ne doit sa survie qu'à ce refus catégorique d'admettre sa défaite et de se laisser disparaître pour le plus grand plaisir de ses oppresseurs.

Malgré son exil forcé, elle entretient pour la ruche des sentiments... singuliers. Oh, ne vous y trompez pas, principalement de la colère et du mépris, mais aussi un genre d'attirance instinctive. N'ayant jamais subit l'influence de l'esprit commun, Adrix n'a pas été soumise à la hiérarchie presque innée qui se développe chez les Changelings. En conséquence de quoi, plutôt que de voir Chrysalis comme sa reine, la petite princesse l'a-t-elle toujours considérée comme sa mère avant tout... d'une façon bien plus proche de celle dont les autres races voient leurs géniteurs. Ainsi, son ressenti, plutôt que celui d'un sujet expulsé de son royaume se trouve être celle d'une fille ayant été abandonnée par sa propre mère. Ce qui n'est pas joli joli. Elle désire tant se venger que de se faire accepter, ce qui ne va pas hélas de pair.  

Enfin, Adrix est aussi un ventre à pattes, et pas un petit. A cause de sa dépense calorique supérieure à la moyenne, elle a sans arrêt faim et son appétit ne saurait être comblé que par deux choses : De l'amour frais... ou des sucreries ! Elle nourrit en effet une fascination toute enfantine envers tout ce qui touche de près ou de loin au sucré : Chocolat, pâtisseries, bonbons ou autres, tout passe dans son bec en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Après tout, c'est logique, ne dit-on pas que les meilleurs gâteaux sont faits avec amour ? Ou que l'amour est un sentiment sucré ? Quels meilleurs substitues pour cette faim psychique que les confiseries alors !

Sur beaucoup de facettes, Adrix n'est donc pas quelqu'un de très sympathique. Mais il ne faut pas s'arrêter à ce portrait tristement négatif. Cette façade âpre ne doit pas être considérée comme chose que ce qu'elle est : une armure. Fondamentalement, la princesse avortée n'est pas quelqu'un de mauvais, loin s'en faut. Elle respecte les valeurs de la vie et de l'amitié, ainsi que celle de la famille en un sens, et c'est cet attachement à ces concepts qui la rend plus amer encore d'avoir été jetée. Mais en dehors de ça, elle peut tout à fait se montrer charmante, loyale et très douce pour peu qu'on parvienne à la convaincre de se dévoiler. Son affection pour Dormin est parfaitement sincère, et c'est par peur de le décevoir qu'elle se refuse à lui dévoiler sa véritable nature. Elle est même terrifiée à l'idée d'être rejetée, honteuse d'admettre la supercherie et frôle la dépression à la seule idée. Elle est de nature méfiante, mais a l'esprit suffisamment ouvert pour ne pas jeter à la poubelle tout espoir de pardon.  En plus de ça, elle peut avoir un tempérament très loufoque, extravagante et prompt à faire n'importe quoi pour peu que ça l'amuse et fait une agréable compagnie avec qui on s'ennuie rarement.
En contrepartie, mieux vaut éviter de lui donner envie d'être méchante. Car croyez moi, elle fait preuve d'une créative incroyable en matière de saloperies quand elle s'y met, et d'une bonne volonté peu banale. Ses petits démons intérieurs sont du genre TRES actifs, et très vicieux. En résumé c'est quelqu'un qui peut être très bien... Mais qu'il ne faut pas chercher.


Physique
( en 6 lignes minimum )

La Nature est une chose bien intrigante vous ne trouvez pas ? Elle crée chaque jour quantité de créatures toutes plus différentes les unes que les autres. Certaines sont fortes là où leurs voisins sont faibles, une demoiselle est belle tandis que sa soeur est repoussante, et ainsi de suite... Il y a tant de possibilités qu'il est impossible de trouver deux entités strictement identiques, et tout ce beau monde forme un groupe aussi unis dans leur unicité que séparés par elle.
Pourtant, il existe aussi de rares âmes qui ont la chance, ou non, de se trouver en orbite de ce cercle qu'occupe le commun des mortels. Des êtres qui peuvent tantôt présenter une facette, tantôt à son opposé. Et c'est justement à cette dernière catégorie d'aberrations qu'appartiennent les Changelings, et Adrix plus encore.

En effet, avant de s’intéresser à l'extérieur du poney insectoïde, il convient d'en scruter l'intérieur. Un petit zoom de rien du tout dans les tréfonds du génome de notre héroïne aux allures de zéros devrait éclairer la situation. Sa petite chimie intérieure a cela d'unique qu'elle fut troublée dans son développement par l'apport d'abord régulier, puis stoppé net, de gelée royale, un nectar réservé aux sommets de la pyramide hiérarchique. Conséquence ? La bêbête est devenue une hybride étrange entre un membre de la caste royale et un ouvrier, un prototype raté de princesse qui n'aurait pas suffisamment mûrit... une bâtarde diraient certains. Mais si ce titre ne sonne guère reluisant, il ne vient pas sans aspects positifs : Car si tous les enfants de la ruche possèdent le don de polymorphie, notre spécimen est unique en cela qu'il a l'organisme le plus adaptable découvert au sein de la couvée. Concrètement, là où ses petits camarades ne peuvent qu'imiter les traits d'un individu existant, Adrix peut, non sans peine certes, façonner ses propres aspects et outrepasser ainsi ses limites physiques. En théorie, cela signifie que notre copy-cat a une palette quasi infinie de visages à son actif. En fait, son génome est si souple qu'il peut émuler sans coup férir même les attributs du sexe opposé et changer sa propriétaire en un mâle tout ce qu'il y a de plus légitime.

Pratique ? Oui, certainement. Encore faut-il passer outre le simili de crise identitaire qu'engendre cet excès de liberté... Ou a l'appétit féroce qu'il provoque. User de la magie, ça ouvre l'appétit. Changer jusqu'aux fondations de son corps, ca creuse... Exploiter le premier pour faire le second, ça vous affame. En d'autres mots, le prix à payer pour ce talent supplémentaire n'est autre qu'un estomac jamais totalement rassasié. Adrix a faim. Tout le temps. Et lorsqu'on connait le régime terrible dont les Changelings sont dépendants, ce désir de nourriture n'est pas particulièrement facile à assouvir.

Peut être afin de palier à ces problèmes, notre Changelings préfère donc se limiter à une poignée de formes. Sa préférée est celle d'un Pégase à la robe claire et à la longue chevelure dorée dont les mèches étincelantes ondulent au gré du vent... très important l'ondulation. En fait, c'est de sa capillarité entière dont il prend stupidement soin. De la queue au crin en passant par le léger duvet de ses ailes blanches, tout doit être impeccable pour que son "altesse" se sente bien dans sa peau.
Si on descend un chouillat la caméra, on tombe ensuite sur ses yeux. Deux mirettes d'un rouge éclatant derrière lequel brille un mélange singulier de malice et de confiance en soi mixé à ce qui ne pourrait être décrit autrement que comme un appétit féroce pour la vie.

Ce corps, bien que techniquement masculin, possède malgré tout un brin de féminité. Ses traits sont androgynes tandis que ses muscles discrets lui donnent une carrure flirtant dangereusement avec celle d'un membre du sexe "faible". Risible pour certains, attrayants pour d'autres, la principale concernée fait évidemment partie du deuxième camp. C'est l'avantage de pouvoir façonner sa propre panoplie : On peut incarner son idéal physique sans avoir à se soucier de rien. Si d'aucun dirait qu'un physique plus quelconque permettrait de passer davantage inaperçu, Adrix jette volontiers ce concept de prudence pour une dose de fabulousness.

Mais puisqu'on a finit de parler du masque, intéressons nous au minois qui se trouve derrière la façade de chair... Et force est de constater que le véritable visage de la Changelings n'a pas grand chose à voir avec sa doublure. Bien loin de sa teinte claire, sa robe s'avère en réalité être d'un noir de jais, luisante et rude plutôt que douce. Comme tous les membres de sa race, ses sabots sont troués par une étrange tournure de l'évolution. Ses ailes soyeuses laissent leur place à une paire d'appendices insectoïdes qui ne sont pas sans rappeler ceux d'une libellule, aussi translucides que du cristal. A cela il faut ajouter des canines aiguisées, prêtes à découper sans merci un gibier un peu trop récalcitrant.

Bien qu'incomplète, Adrix possède aussi nombre de caractéristiques propre aux princesses, mais moins poussée : Ainsi, sa corne est légèrement zébrée, et ses yeux, plutôt préfère au bleu ouvrier des variantes subtiles entre l'azur et le vert de sa génitrice. Sous son véritable aspect, son regard se fait plus dur, plus... prédateur en un sens. Mais la mauvaise humeur qui accompagne généralement cette transformation n'y est sans doute pas pour rien.


Histoire
( en 7 lignes minimum )

Pourquoi... La question qui a toujours obsédée Adrix sur le jour de sa naissance peut se résumer en ce seul mot. Pourquoi elle et pas une autre ? Pourquoi avait-elle été choisie parmi les centaines de cocons attendant de recevoir la vie ? Quel aurait été sa destinée si le sort lui avait épargné de devenir le jouet de nouvelles expériences ?

Les choses avaient pourtant commencées si bien si.... normalement ! La future Changeling n'était alors qu'un cocon perdu dans la masse, un embryon comme il en existait tant d'autres et en existerait plus encore. Pourtant, quelque chose se passa qui fit à jamais basculer son existence vers des profondeurs improbables. Elle fut choisie. Présentait-elle des dispositions que n'avaient pas ses voisins ? Etait-elle plus forte, plus prometteuse que la moyenne ou n'était-ce là que le fruit d'un hasard fortuit ? Etait-ce la Reine elle même qui avait jeté son dévolu sur sa personne ou bien une de ses subordonnées ? De cela Adrix ne fut jamais certaine, mais le fait est qu'alors qu'elle n'était encore qu'à ses stades d'évolutions les plus primaires, sa niche de soie douillette fut arrachée au lot et emmenée aux bons soins de la Princesse Naymfis pour servir de cobaye.

Honnêtement, quîte à servir de rat de laboratoire, Adrix aurait pu plus mal tomber. Pas de mélange chimérique avec des serpents ou de greffe de membres d'ours pour sa pomme, mais une tentative qui aurait pu la muer en une des plus belles réussites de la ruche. Le coeur du projet consistait à nourrir l'embryon du même nectar usité lors de la naissance d'une Reine : De la Gelée Royale. Insuffler à haute dose, ce met ô combien précieux conférait à la fois la force et la fertilité, changeant la consommatrice en une future mère de la Couvée.
Mais le but ici n'était point de créer une rivale à son altesse Chrysalis, bien au contraire. Cette alimentation privilégiée fut stoppée aussi subitement qu'elle avait commencée, laissant la future Changeling finir sa gestation dans un état hybride. Une Princesse Artificielle, voilà ce que Naymfis espérait créer, un sujet possédant des attributs uniques dés sa naissance plutôt que suite à un long et laborieux processus d'apprentissage. Si l'essai se montrait probant, il y avait là espoir de façonner une toute nouvelle élite, plus performante que jamais.

Ainsi, comme d'autres développent leurs ailes et leur corne, Adrix façonna dans son cocon une chose à laquelle seule l'élite à accès : une conscience propre. Elle était née avec une âme, un don que bien peu connaissaient au sein de la Ruche. En conséquence pour ce fardeau, dés lors qu'elle déchira son cocon à coup de cornes, la Changeling fut placée sous une étude intensive. Tel qu'on l'avait espéré, ses capacités individuelles surclassaient largement celles des individus de basse classe. Ses talents flirtaient avec ceux des Princesses actuelles : Ses pouvoirs magiques et sa corne maturaient plus vite, elle était aussi plus forte, plus intelligente, bref, une réussite sur tous les tableaux.

Mais la Nature n'aime guère qu'on tente de détourner ses règles. Parce que la maturation d'Adrix en tant que Princesse s'était fait hors du développement ordinaire, elle s'avéra tristement incomplète... Ou plutôt y manquait-il une étape essentielle. Voyez-vous, les Changelings naissent tous liés à l'esprit de la Ruche, cette conscience commune si difficile à concevoir pour les autres espèces. Si ce système de réseau donne à la Ruche une organisation sans pareille, elle empêche aussi la plupart de ses sujets de développer une personnalité et une conscience propre. Réduits à l'état de drones dociles, les Poneys insectoïdes manqueraient tant de créativité que d'esprit d'initiative si un échappatoire n'existait pas. Ainsi, lorsqu'un individu entame le processus d'évolution vers les strates royale, elle se coupe un temps de cette toile mentale le temps de forger et affirmer son identité. Lorsque cette phase s'achève finalement, la nouvelle Princesse peut retourner à l'essaim et à l'esprit de la ruche, plus loyale à son altesse que jamais. Liée de nouveau à la conscience commune si familière, elle n'en conserve pas moins ses attributs uniques, et les Changelings y gagnent une figure d'autorité digne de ce nom.

Hélas, Adrix était un cas à part. Contrairement à tous ses comparses, elle était née avec son propre égo. Son individualité, même si limitée, était déjà en place au moment même où elle était sortie du cocon, comme une vraie petite Reine. Jamais elle n'avait goûté à l'embrasse de l'esprit de la Ruche, son esprit n'ayant à aucun moment ressenti le besoin de s'y réfugier.  Parce que sa transformation en Princesse, ou pire, en Reine, était incomplète, jamais elle n'atteignit le stade de la reconnexion. Étrangère à ce système, elle fut tout simplement incapable d'y entrer.

Mais une âme étrangère à la Ruche est une âme dangereuse. Comment s'assurer de la loyauté d'un être dont les pensées sont cloisonnées dans sa seule tête ? Quelles valeurs avaient ses serments d'allégeance ? Si elle maturait, Adrix pourrait représenter une menace, un élément perturbateur à même de se rebeller contre sa génitrice et d'ébranler les fondements même de leur société. Elle se trouvait dans un gouffre entre le "Drone" simple et la Princesse qui réfléchit par elle-même tout en étant loyale et dévouée à la ruche... Une princesse incomplète, une batarde à la fidélité invérifiable. Les efforts pour tenter de l'intégrer à l'Esprit s'avérèrent toutes vaines et la politique des Changelings était on ne peut plus claire : Un danger potentiel se doit d'être éliminé...

Alors qu'Adrix approchait tout juste de son onzième printemps, il fut décidé qu'elle était un danger et devait, en conséquence, être disposée au plus vite. S'il y a bien une journée que la Princesse inachevée gardera gravée dans les tréfonds de sa mémoire, c'est bien le jour de la sentence... Les visages inexpressifs de ses frères et sœurs la toisant avec mépris... La lueur glaciale dans les yeux de sa mère, observant sans un mot alors que les gardes poussaient la petite Changeling hors de leur foyer souterrain. Une Deviant, une expérience ratée, tels étaient désormais les seuls mots qu'elle entendait sortir de leur bouche. Même sans être lier à l'esprit de la Ruche, la blondinette comprit sans peine ce qu'on pensait d'elle en cet instant. Elle était jetée, purement et simplement, rejetée par les siens parce que ceux ci l'avait faîte différente. Ils étaient les responsables, et pourtant elle était la condamnée.

-Tu n'es pas des nôtres. Va, et ne reviens jamais. Refait surface un jour et le Traqueur sera ton bourreau.

Confuse, désespérée et lâchée par tous, elle avait couru, couru le plus possible sans savoir où aller avant que le Chasseur ne soit lancé à ses trousses. On lui laissait un peu d'avance pour fuir, à la manière d'un lièvre qu'on lâche pour mieux exciter les chiens.
Avec le recul, il eut été plus possible de se débarrasser d'elle immédiatement. Peut être n'avaient-ils pas envie de se salir les mains en faisant un sang vaguement royal ? Quelle chance avait une enfant seule loin de la ruche de toute façon ? Elle était trop faible pour prendre la place d'un autre Poney, trop faible pour rassembler l'amour pour subsister. Elle serait capturée par Equestria ou succomberait à la faim quelque part dans les marais.

Hélas pour eux, les autorités de la Ruche avaient omis un dernier détail : Même à son plus jeune âge, Adrix était née aussi teigneuse que sa génitrice. Survie aurait pu être son deuxième prénom tant l'abandon la répugnait. Chargée avec l'énergie de la colère et du désespoir, elle parvint non sans mal à rejoindre les frontières du Royaume Poney, se nourrissant des maigres provisions trouvées sur la route. Mais quelques fruits et une poignée d'insectes n'était point un repas à même de satisfaire un appétit Changeling. Et comme l'avait prédit ses paires, la petite était bien incapable de s'en procurer par elle même. Pour prendre la place d'un Poney, il aurait fallut le kidnapper, apprendre sa vie avant d'enfin pouvoir profiter de l'affection de ses proches. Tout cela, la Princesse immature ne savait pas le faire.

Elle serait morte de faim, si son état de détresse ne lui avait pas permi de puiser dans des réserves jusqu'alors restées à couvert.
Cela faisait déjà un petit moment qu'Adrix se trouvait à proximité de zones habitées, surveillant de loin les allées et venues de poneys vaquant à leur quotidien. Si leur seule vision suffisait à faire rugir l'estomac vide de la jeune fille, elle se savait incapable de les vider de force... A plusieurs reprises, elle avait tenté de prendre l'apparence de quelqu'un partant faire un tour pour profiter de quelques miettes d'affection avant de redisparaître aussitôt avant que l'original ne repointe le bout de son museau. Hélas, si elle continuait à ce rythme, son existence serait remarquée par les locaux sous peu... ou bien Traqueur lui mettrait la patte dessus avant.
Incapable de neutraliser durablement une proie et pas fichue de faire autrement, la Changeling de poche était dans une impasse. Pourtant, cette fausse princesse avait en elle un potentiel que la faim avait tiré de sa torpeur. C'est ainsi que notre fugitive découvrit avec stupeur qu'elle était capable d'altérer les aspects qu'elle revêtait. Oh, ce n'était pas grand chose au début : Une teinte de robe un tantinet différente, une autre couleur pour les pupilles, ce genre de bêtises qui pourtant étaient la marque d'un don qu'avaient recherché les siens depuis des lustres. Adrix détenait le pouvoir de façonner ses propres apparences, le premier cadeau que lui faisait son corps hybride. C'était plus facile à dire qu'à faire cependant, l'exercice puisait férocement dans des réserves déjà à sec et c'est tout juste si elle parvenait à rendre ses copies altérées difficiles à reconnaître.

Mais si elle désirait s'intégrer, elle ne pouvait se contenter de si peu. A bout, elle mobilisa ce qui lui restait de magie, convoquant la moindre petite parcelle de puissance disponible pour modeler une façade puisant dans les caractéristiques de plusieurs poney à la fois, un corps unique, son corps. Et à sa propre surprise, elle y parvint, donnant naissance à ce même pégase blond qu'elle affectionnerait tant à partir de ce jour et.... et tomba aussitôt dans les choux une fois son exploit accompli.

Elle serait sans doute morte d'épuisement si le destin n'avait pas décidé qu'il était trop tôt pour arrêter de jouer avec elle. C'est ainsi qu'une quelconque volonté divine mit sur sa route une licorne mâle avec le cœur sur la main et un peu trop généreux pour son propre bien. Découvrant au milieu des bois la silhouette agonisant d'une Adrix devenue jeune homme, il prit sur lui de se porter à son secours. Pour être franc, tous ses soins s'avérèrent complètement inutile en comparaison du simple soulagement que sa bonté d'âme délivra à l'estomac de la Changeling. Ce Dormin, comme il s'appelait, dégageait tant d'émotions positives par sa seule présence que même la Reine aurait une indigestion en le dévorant tout entier. C'était la première personne à se montrer légitimement gentille à l'égard de la bâtarde. Aussi, dés l'instant où Adrix reprit ses esprits, leur amitié fut scellée dans le marbre... Une amitié qui serait hélas à jamais entachée par un mensonge, car la blonde en était convaincue : Si jamais son compagnon apprenait à jour la vérité sur sa nature, elle serait de nouveau en proie au rejet.

Les jours qui passèrent ne firent que renforcer les liens naissant unissant les deux jeunes gens. Ses batteries rechargées par cet sympathie constante, Adrix redevint vite aussi rayonnante qu'au premier jour et goûta enfin aux douceurs d'un quotidien non régit par les horreurs de la Ruche. Ne désirant pas pour autant s'imposer dans le foyer de son sauveur, le faux Pégase réussit cependant sans trop de mal à se faire accepter au sein d'un organisme pour enfants abandonnés. Feignant l'amnésie quant à ses origines, elle se creusa un trou dans cet endroit où se rassemblaient ceux qui, comme elle, n'avaient plus de place où retourner. Tout en gardant un contact quotidien avec celui à qui elle devait la vie, la Changeling commença enfin à entrevoir un espoir pour l'avenir. Si elle continuait de se terrer ainsi, dans un corps qui n'était même pas du même genre, même Traqueur ne saurait retrouver sa piste et elle n'aurait pas à craindre de succomber à la famine. Ce n'était pas un quotidien facile en soi, loin de là même, quand on peut s'y attendre de la vie d'une orpheline, mais c'était bien mieux que tout ce qu'elle avait connu jusqu'à présent tout de moins.  

Au contact de tous ces gens, elle se découvrit un goût prononcé pour les choses du spectacle... et pour le sucré aussi mais ça c'est secondaire. Isolée tout au long de son enfance, Adrix aimait être le centre de l'attention et l'admiration de spectateurs était un sentiment qui convenait parfaitement à ses besoins primaires. C'est ainsi qu'elle grandit au sein d'une société qui n'était pas la sienne, assumant un visage qui n'était pas le sien pour vivre une vie qui n'appartenait pourtant qu'à elle.


Derrière l'écran
Prénom : Alexandre
Âge (facultatif) : 20 ans
Comment as-tu connu le forum ? : Une petite recherche google et un bon de foi
Des suggestions ? Davantage de cookies !
Code du règlement : cupcake
Possédez-vous d'autres comptes ? Nop
PUF : PAF


© Codage by Cacao sur Libre Graph


Dernière édition par Adrix Viyers le Dim 15 Sep - 23:56, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Jeu 12 Sep - 21:32

Bienvenue à toi, Adrix! J'ai hâte d'en lire plus! *bisoutte un sabot*~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Ven 13 Sep - 12:49

Bienvenue, par contre, à ce que je sache, le code n'est pas juste ;)Change vite avant que le méchant fire bright vienne te fouetter ! Bienvenue dans la bande de fous ~~


Dernière édition par Raspberry Delight le Ven 13 Sep - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Ven 13 Sep - 12:52

Le méchant Fire Bright, hein ? Honest
Il n'a rien de méchant, donc bon, évite le charabia ! Cheerilee

Sinon, bienvenue à toi sur le forum !! Smile
J'espère que tu te plairas en notre bonne compagnie, et il est vrai que le code n'est pas bon, il faut que tu corriges ça ^^
Bonne chance pour le reste de ta fiche. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Ven 13 Sep - 13:10

Je ne suis pas méchant, simplement très très pointilleux. Honest

Au passage, on sent la patte de Dormin dans le kit, surtout la sign.

Je ne vais pas évaluer cette fiche, non. Je pense que tout a été dit la dernière fois avec Dormin et le reste du staff, ce sera donc une fiche qui n'attirera que peu de problèmes. La fiche est bien écrite, assez aérée, et je ne décèle pas d'immense surprise par rapport a ce que j'ai perçu lors de la petite réunion.

Je me contenterai donc de dire "Bienvenue a FoE" et "Ne croise pas le chemin de Fire Bright." Honest
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Ven 13 Sep - 13:15

Fire -> Exact on voit dans le vava de Dormin lae bout d'aile de Adrix Wink

J'ai hâte de RP avec toi ! Et j'adore ton poney *-*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Ven 13 Sep - 13:17

Merci de l'accueil, et pour les compliments aussi, vous zallez me faire rougir =^^=

Et oui, on a tiré nos avatars d'une image commune, c'était plus homogène comme ça, et puis ils avaient une bonne bouille ces deux là o/ Et Dodo m'a gentillement fait la sign pour aller avec (Encore merchi o/ )

Pour le code, je viens de corriger, la petite ligne sournoise avait du m'échapper à la première lecture xD Me reste donc l'histoire à faire pour boucler le tout o/ Hate de rp aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Lun 16 Sep - 0:16

No comment, rien à redire, Bienvenue sur FoE, bienvenue à Equestria...en espérant te voir un jour retrouver ta famille d'origine qui a bien changée depuis ton départ, jeune princesse... (En espérant peut-être faire un rp entre la proie qui se marre et le Traqueur grognon Trollestia )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Lun 16 Sep - 10:38

Au pire, si je ne sais pas que tu es changeling, je peux "gérer" un Traqueur grognon Honest

Je valide la fiche (le staff est déja au courant)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Lun 16 Sep - 12:20

Et voilà la couleur Honest
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Lun 16 Sep - 14:01

Merchiiii o/ Me voilà tout beau tout noir x] Pour le rp, c'est quand tu veux Traquounet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

I AM Invité


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   Dim 29 Sep - 20:40

Bravo pour ta validation ma petite abeille! o/
Revenir en haut Aller en bas

I AM Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/   

Revenir en haut Aller en bas
 

Adrix Viyers la poisse d'une petite abeille /Finito/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite Abeille solitaire
» TAUREAU LEVRIER ASSIS ABEILLE
» Abeille gourmande
» Tricotin "petite abeille"
» J'arrive sur le forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Friendship of Equestria  :: Avant de commencer... :: Présentations oubliées / dépassées-